JE PARTAGE :

Rentrée des petits : et si on se mettait en mode Montessori ?

12 septembre 2019
Montessori-Petit_Bateau

La pédagogie Montessori a plus que jamais le vent en poupe.

Votre enfant ne fera peut-être pas sa première rentrée dans l’une de ses écoles, mais pourquoi ne pas injecter une dose de philosophie Montessori… à la maison ? C’est un terrain d’apprentissage tout aussi riche qu’une salle de classe, et la vie de famille est un cadre idéal pour favoriser l’autonomie et l’esprit coopératif de votre enfant. Alors qu’est-ce qu’on attend ? Suivez le guide !

 

La pédagogie Montessori, chemin vers l’autonomie

Comme le soulignait Charlotte Poussin, spécialiste de la question que nous avions rencontrée en juin, la pédagogie Montessori cherche à amener l’enfant vers l’autonomie. Un chemin progressif, bienveillant et basé sur le plaisir, grâce à l’éducation sensorielle.

Cette autonomie, vous pouvez l’encourager dans vos gestes quotidiens, avant et après la rentrée. Emmanuelle Opezzo, fondatrice du média parental Koko Cabane, nous a donné quelques astuces pour faire entrer la philosophie Montessori dans votre maison en cette veille de rentrée.

 

Préparez la chambre de votre enfant

une étape clé

Elle fait partie intégrante de la pédagogie Montessori. On n’apprend pas seulement dans une salle de classe ! Cette préparation touche tous les aspects de la maison et en particulier la chambre, depuis le lit (sans barreau et à même le sol) jusqu’aux rangements des jouets et des vêtements (à sa hauteur) en passant par l’espace de jeu lui-même.

 

Philosophie Montessori et jouets

Aller à l'essentiel

La pratique Montessori à la maison implique tout d’abord de faire un tri dans les jouets. En effet, leur excès rend le choix difficile pour votre enfant et favorise le zapping. Triez pour ne conserver que l’essentiel, ou pratiquez la rotation des jouets pour garder l’attrait de la nouveauté.

Ensuite, mettez en place le rangement des jouets au fur et à mesure. L’activité de jeu commence dès son choix par votre enfant, et se termine lorsqu’il l’a rangé pour passer à autre chose.

rentrée des petits en mode Montessori

 

Le rangement, c'est important

Avant tout, il doit être à la portée de l’enfant et pratique, mais pas seulement : s’il est joli et en ordre, il sera attractif pour votre enfant. Cela vaut un petit effort de présentation ! Utilisez par exemple des bacs par type de jouet (légo, voitures, animaux, Kapla, poupées, livres, etc) sur lesquelles vous aurez mis un pictogramme ou une photo du type de jouet en question. Autre possibilité : affectez des emplacements sur des étagères, toujours avec un picto ou une photo pour les marquer.

 

Votre accompagnement, clé de la réussite

L’erreur à ne pas commettre : dire « maintenant tu ranges » en quittant la pièce. Sachez que le rangement en lui-même est une vraie activité intéressante pour votre enfant. Envisagez-donc le comme tel, un jeu en soi plutôt que la fin du jeu. Ça change tout !

Par ailleurs, c’est en le faisant avec vous que l’enfant aura ensuite le goût de le faire seul. Votre accompagnement est indispensable. Pour cela, placez-vous près de votre enfant et dites-lui par exemple : « va mettre le lion avec les autres animaux ». Si vous êtes à bonne distance des rangements, c’est encore mieux, car votre enfant prendra plaisir à ces allers-retours ! Sans compter que jusque vers 2 ans, votre enfant est très réceptif aux classements et similitudes. C’est donc une activité distrayante pour lui. Enfin, le rangement a un autre bénéfice pour lui : elle le sensibilise au soin de son environnement.

 

Les vêtements aussi

Pour ses vêtements aussi, vous pouvez appliquer les principes Montessori avec votre enfant. Rangez-les à la portée de votre enfant, en sa compagnie, dans des espaces clairement identifiés, là aussi par des pictogrammes ou photos.

Une étagère pour les culottes ou caleçons, une autre pour les tee-shirts, une pour les pyjamas, un panier pour les chaussettes, etc.

Vous pouvez transformer le choix des vêtements pour le lendemain en une activité ludique. Et lorsque les vêtements propres sont prêts à réintégrer sa chambre, pensez à effectuer le rangement avec votre enfant. Au delà de l’apprentissage au soin de son environnement, votre enfant se sensibilisera au soin de soi, et se mettra naturellement sur le chemin de l’autonomie pour s’habiller.

Quelques astuces de pliage : pour les chaussettes, faites poser à votre enfant une chaussette sur l’autre, puis plier la paire en 2, tout simplement, ou bien faites la rouler. Beaucoup plus facile pour votre enfant que la méthode de pliage traditionnelle, elle est aussi rapide et rigolote. Même chose pour les culottes ou caleçons : montrez à votre enfant comment les plier en 2, ou bien en 3, et le tour est joué !

 

Dans la salle de bain

L’apprentissage du soin de soi passe aussi par l’hygiène et là encore, quelques gestes simples peuvent faire la différence, comme par exemple aménager un petit espace clairement réservé à l’enfant en posant sur un plateau sa brosse à dent, son dentifrice et son savon.

 

Des règles simples à respecter

pour vous, parents

Pour que ces apprentissages se mettent en place avec harmonie, pensez à respecter quelques principes simples. Votre enfant progressera plus facilement dans ses apprentissages s’il vous voit faire ce que vous voulez lui transmettre. Ne dites pas, faites. Valorisez toujours ses tentatives, et voyez toujours ce qu’il a accompli plutôt que ce qu’il ne maîtrise pas encore, il prendra ainsi confiance en lui. Enfin, écoutez-le et prenez en compte sa parole, même si vous n’accédez pas à ses désirs. En lui montrant que vous comprenez son ressenti, vous le rassurerez.